COMMENT RESTER LUCIDE QUAND TOUT NOUS POUSSE A NE PAS L’ETRE ?

Prendre conscience de ces émotions

Salut, au tennis de table, tu vas devoir apprendre à reconnaitre puis à maitriser toutes tes émotions.

En 30m à peine, du début à la fin d’un match, tu peux passer par la majorité des émotions que ressent un être humain durant toute sa vie….joie, colère, frustration, envie, satisfaction personnelle….

Dans la majeure partie des cas, je te recommande d’apprendre à laisser infuser des émotions positives et enthousiasmantes. Cela te permettra de te bâtir un socle de confiance qui va grossir au fur et à mesure que ta carrière et ton niveau progresse.

Et lorsque tu auras atteint le point culminant de ton niveau en tennis de table. Tu sauras exactement quoi et comment faire pour prendre un maximum de plaisir une raquette à la main et le dissocier complètement de la recherche de performance absolue.

Tes émotions vont t’occasionner un ascenseur émotionnel permanent, il convient le plus tôt possible de les apprivoiser sous peine qu’ils deviennent ton PIRE ENNEMI.

Lorsque tu commences une rencontre de tennis de table, dans la grande majorité des cas, ton esprit devra être neutre. Pour te permettre de commencer chaque match dans les meilleures conditions  possible.

Si tu es dans un cycle négatif, tu dois revenir au point neutre, car tout repart de zéro. Si tu es dans un cycle positif tu dois aussi repartir proche d’un point neutre …pourquoi ? Si ton nouvel opposant te met immédiatement en difficulté, tu risques de mal le vivre. Tout à coup ton adversaire prend l’avantage sur toi et tu n’étais plus préparé à cette éventualité comme le 1er match de ta journée. Cela cause une telle incompréhension et frustration que tu te retrouves incapable de réagir. Plus l’adversaire sera moins fort que toi, plus le risque est élevé que tu t’énerves et perde tes moyens est important.

L’euphorie généré par quelques victoires d’affilés te poussera sans arrêt à relâcher la pression. Inconsciemment, tu vas minimiser au moins mentalement, l’implication technique, tactique et mentale qu’il faut pour remporter le match suivant.

Voici pourquoi même une émotion positive, ne doit pas devenir trop importante après une série de victoire sous peine d’affaiblir ta vigilance et te mener tout droit à la défaite.

Le principal avantage lorsque tu vas enchainer les matchs et victoires de qualité. Et ce même en restant vigilant à chaque nouvel adversaire, ton niveau de confiance va grimper beaucoup plus rapidement si tu reprends l’ascendant dans ta nouvelle partie que sur le 1er match de la journée.

L’EUPHORIE TON ENNEMIE ?

Au tennis de table, même sans s’en rendre compte, nous recherchons sans arrêt à activer notre état euphorique. En effet qui n’a jamais tenté de jouer une balle avec beaucoup trop de qualité, juste après un beau point de sa part, PERSONNE.

Chaque joueur à la volonté de produire d’affilé les gestes techniques efficaces, beau pour contrôler le match au mieux.

Malheureusement ou heureusement (je te laisse le soin de décider), il n’existe aucune note esthétique au tennis de table. Que le joueur en face de toi est fait une faute dite « bête » en retour de service ou que tu es gagné le point suite à un magnifique marathon. LE POINT GAGNE VAUT 1.

Lorsque tu gagnes un point marathon, ton adrénaline va monter et même si tu es un adepte (comme je le suis) d’un bon tcho pour évacuer la pression. Tu vas devoir maitriser tes émotions pour ne pas chercher à produire un geste technique trop compliquée en service ou en remise. Qui dans la grande majorité des cas t’amène à une faute directe.

A cet instant, tu viens de faire l’une de tes plus grandes erreurs, ton adversaire n’ayant pratiquement pas travaillé sur ce nouveau point et toi ayant fait d’incroyables efforts sur la balle d’avant. 1 POINT PARTOUT. Qui a vraiment gagné…

La bonne stratégie consiste à prendre son temps pour jouer le coup suivant (et oui je vais le dire), comme si rien ne s’était passé. Si ton adversaire gagne ce point après avoir fait de véritables efforts, l’impression de sécurité et de confiance que tu auras dégagée va amener l’adversaire à se poser une seule question.

SI DEJA, IL GAGNE LES POINTS MARATHONS ET QU’EN PLUS IL NE ME DONNE PAS DE POINT DIRECT DERRIERE. CELA RISQUE D’ETRE DUR,TRES DUR…

Si par hasard, tu gagnes le point suivant c’est le JACKPOT. Je te rassure, c’est l’une des actions les plus compliqués à maitriser et même les joueurs professionnels en sont parfois victime. SISI regarde bien les matchs en entier non découpé au montage et tu retrouveras plus souvent que tu ne le crois, ce type de séquence. Pourquoi ? Tout simplement, car cela fait appel à nos émotions et non à notre technique … Tout le monde a envie de se laisser emporter par le vent et produire en série les plus beaux et efficaces gestes techniques de son catalogue.

L’EUPHORIE MON AMIE ?

Parfois, j’ai bien dit parfois il est bon de se laisser aller …

Il est bon d’écraser son adversaire, en produisant d’affilée ses meilleurs services, bloc, topspin de son répertoire et d’apercevoir la mine déconfite de son adversaire. De lire dans son regard qu’il n’y peut absolument rien et qu’il aimerait bien que quelqu’un d’autre soit à sa place en ce moment.

Il est naturel d’aller chercher ses limites jusqu’à ce que ta période d’euphorie casse. Soit à cause de la qualité de balle supérieur de ton adversaire soit parce qu’elle arrive à sa fin.

Même en situation d’euphorie, tu dois garder un niveau de vigilance élevé. On n’arrête pas de voir des joueurs enchainer les points gagnants pendant quatre ou cinq points et 1m plus tard. Tu te retrouves à égalité, n’acceptant pas le retour à la réalité et en grande difficulté mentale. Tu T’imaginais le set voir le match déjà plié.

Il existe un moment d’euphorie particulièrement intéressant, c’est lorsque tu vas réussir à revenir au score grâce à une période de folie. Mon conseil …plus l’adversaire est fort, plus tu ne dois pas te poser de questions et laisser tourner la machine. Si tu réfléchis la peur va reprendre le dessus et l’expérience de ton adversaire va primer. Plus l’adversaire est faible, plus tu auras de chances de remporter le set en retrouvant ton calme. En produisant des coups intermédiaires, tu vas profiter de ta confiance accumulée et de la fébrilité de ton adversaire qui sentira que le vent a indéniablement tourné et qu’il a bel et bien raté sa chance.

Lorsque tu vas être en « rute », tu vas également avoir une bonne vision de ce que ton jeu peut devenir au quotidien si tu t’en donnes les moyens en t’entrainant et matchs d’entraînements.

Lorsque tu es dans cet état et que tu réalises des coups extraordinaires, ceux qui n’atterrissent sur la table que 2-3 fois sur 10. Tu dois garder en mémoire qu’il existe toujours plusieurs versions de ce coup, avec moins de risques et plus de qualité que ta balle quotidienne. Et c’est bien sûr vers ce type de balle que tu dois avancer si tu veux réellement que ton niveau général progresse.

Je vois beaucoup trop de joueurs prendre comme référence et comme « but » des gestes techniques réalisé dans un moment total d’euphorie. A partir d’un certain niveau technique, tous les joueurs sont capables de faire des choses incroyables. Cela ne veut absolument pas dire que tu pourras un jour les produire sur une base quotidienne. Ce n’est pas un hasard si les joueurs professionnels utilisent de façon naturelle le contre top spin coup droit et pas la frappe coup droit.

C’est le geste technique qui leur permet de redonner la balle avec le plus de qualité possible, la plus grande variété possible et le plus de fois possible. Même dans leur moment d’euphorie, ils vont jouer sur d’autres paramètres tels que le placement, le timing, la vitesse, la force pour éviter un minimum de fautes.

SI tu joues au tennis de table en compétition depuis au moins deux ou trois ans c’est une situation qui t’est forcément déjà arrivé. C’est un excellent signal qui prouve, peu importe ce que tu en penses, que tu as déjà atteint un certain niveau de maturité technique. Enchaîner les points gagnants, dans la majorité des cas, en attaquant, est une preuve suffisante de la diversité technique que tu as acquise.

Hormis contre un total débutant, gagner quatre ou cinq points d’affilé est vraiment dur. En raison de la haute technicité du tennis de table et du système d’alternance en service-remise. La confiance que tu dois retirer d’un tel évènement est significatif.

Si cela t’est déjà arrivé contre un adversaire de ton niveau dans cette dernière année et que bien sûr il était réellement motivé. Tu as DEFINITIVEMENT les qualités pour aller voir un peu plus haut.

Une fois cette rencontre terminée, analyse bien les points clés qui t’on permit d’enchainer les points gagnants.

Est-ce que contrairement à d’habitude, tu n’as pas voulu abréger les échanges après deux ou trois points gagnés d’affilés ?

Tu n’as pas cherché non plus à faire le « fameux » service long sur la ligne blanche ?

Tire le meilleur de ce que tu sais déja faire et tout ira bien.

Je ping donc je suis

SOUTENIR LA CHAINE: http://bit.ly/2VmrUYb

Jonas Mitonga

4 commentaires sur « COMMENT RESTER LUCIDE QUAND TOUT NOUS POUSSE A NE PAS L’ETRE ? »

  • Salut Jonas,
    Je suis globalement d’accord avec ton article et enthousiasmé par sa lecture.
    J’aurai juste une remarque:
    Quand je gagne plusieurs matchs d’affilée (je fonctionne énormément à la confiance), je sens cette euphorie dont tu parles, mais contrairement au risque que tu évoques que cela me rende moins vigilant, je me sens au contraire plus serein et j’ai l’impression que tous les coups sont plus faciles à réaliser (et ils le sont sans doute, effectivement). Cela est peut-être dû au fait que je sois défenseur; mais j’ai l’impression à chaque victoire (surtout celles où l’adversaire se “fracasse” sur ma défense) que je vais être de plus en plus dur à aller chercher. Mon euphorie à moi, c’est quand j’ai l’impression que je peux joueur un set entier sans faire de faute directe (ce qui m’est arrivé pour l’instant une seule fois, contre un joueur mieux classé en plus, avec un set gagné 11-1 ^^).
    Enfin, tout ça pour dire que ce n’est que rarement l’euphorie qui m’a fait perdre des matchs, mais plutôt le fait justement de me crisper à nouveau.
    Merci en tout cas pour cet article!

  • Salut JB, désolé pour le retard de ma réponse, c’est effectivement un sentiment qui m’habite également parfois, j’ai également l’impression d’être imprenable a la table. Tout l’enjeux est de rester avec un haut niveau de confiance même quand la situation redevient plus tendu, plus crispante.
    En tant que défenseur , ton métier numéro 1 étant de ne jamais faire de fautes c’est normale que ta vision des choses soit différentes car ton systeme de jeu l’est.
    Bon courage
    Jonas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.